Economie : le Cameroun victime d’une nouvelle tentative de destabilisation

En concertation, ce 28 décembre, avec les présidents des marchés du Mfoundi à Yaoundé, le ministre du Commerce leur demande de combattre toute manœuvre spéculative, extirper les fauteurs de troubles qui veulent instrumentaliser les marchés pour fragiliser le pays, entre autres. Travail en synergie entre administration et commerçants a, également, été prescrit.

Remobiliser les troupes afin de faire échec à des tentatives de déstabilisation commerciale et économique au Cameroun. Tel était le but de la rencontre, ce 28 décembre 2021, entre le ministre du Commerce (Mincommerce), Luc Magloire Mbarga Atangana, et les présidents des marchés du Mfoundi à Yaoundé.

C’était en présence des autorités administratives, des municipalités du département et du président de la ligue nationale des consommateurs. En effet, suite à une certaine ‘manœuvre de déstabilisation du pays en mettant en avant un renchérissement des prix des produits de grande consommation, le membre du gouvernement appelle à un engagement patriotique et à une responsabilité des commerçants aux côtés des pouvoirs publics.

Au regard des manœuvres orchestrées par des ennemis de la République pour manipuler les esprits en cette période des fêtes de fin d’année et à la veille de la Coupe d’Afrique des nations que le Cameroun organise du 9 janvier au 6 février 2022, et qui à travers un reportage d’une chaine de télévision française, ont pris pour cible le marché du Mfoundi à Yaoundé, mettant en exergue une soit disant hausse des prix des produits dans ce marché de la capitale politique, et prédisant l’apocalypse d’un soulèvement populaire dans les jours à venir, le Mincommerce s’est voulu clair. « Les présidents des marchés doivent être vigilants. Il ne faudrait pas que le désordre passe par les marchés. Les commerçants ne doivent pas accepter que les marchés soient instrumentalisés pour ternir l’image du Cameroun et chercher à déstabiliser les institutions solidement établies», a-t-il martelé.

Ainsi, en tant que patriotes et partenaires du ministère du Commerce, les responsables des marchés « ne doivent pas accepter des comportements déviants dans les marchés. Il faut combattre avec la dernière énergie au sein des marchés toute manœuvre spéculative, source de déclenchement d’évènement malheureux suscité entretenu par des ennemis. Il faut extirper des marchés les fauteurs de troubles, dénoncer les dérives et assurer la police dans les marchés », a-t-il ajouté.

Afin de porter main forte aux présidents des commerçants pour mener à bien ses recommandations, le Mincommerce, Luc Magloire Mbarga Atangana a instruit à partir de ce mercredi 29 décembre 2021, des descentes des équipes de la brigade nationale de contrôle et de répression des fraudes du ministère du Commerce dans les marchés, avec la supervision des délégués régionaux. Objectif, surveiller les comportements des uns et des autres et veiller permanemment à ce que l’ordre et la transparence règnent dans les marchés. Par la même occasion des instructions ont également été données au préfet du Mfoundi pour encadrer cette opération.

Dans la mesure où il y a encore des problèmes d’approvisionnement des marchés, des solutions seront trouvées de façon commune pour assurer une régulation fluide des marchés, sans verser dans le désordre, a indiqué le Mincommerce. Il convient de rappeler que le taux d’inflation au Cameroun se situe en dessous de 2 %, soit l’un des meilleurs taux au monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *