Vengeance dans le NOSO : plusieurs maisons incendiées à Awing par des hommes armés

Le conflit opposant les séparatistes ambazoniens aux forces loyalistes de Yaoundé prend une tournure assez inquiétante. Chaque jour, l’on assiste à des représailles de part et d’autres. Récemment, les séparatistes ont multiplié des actions de sabotage et des attaques qui ont coûté la vie à plusieurs militaires. En réplique, l’armée a également éliminé plusieurs chefs séparatistes.
La localité de Awing dans le Nord-Ouest connait une situation assez dramatique avec des dégâts énormes. Actuellement, plusieurs personnes sont sans abri. La cause, leur demeure ont été littéralement incendie. C’est ce qui ressort d’une publication du lanceur d’alerte Nzui Manto. Selon lui, les militaires sont pointés du doigt.

« Plusieurs maisons du village incendiées par l’armée. Les faits se sont déroulés hier dimanche 25 septembre 2022. Des soldats ont mis le feu à plusieurs maisons pour des raisons inconnues. Les populations sont souvent accusées de soutenir les ambazoniens ou de ne pas dénoncer ces derniers », a publié N’zui Manto.

Pour le moment aucune note officielle ne confirme cette situation. S’agit-il d’une action coordonnée ou isolée de certains individus dans l’armée ? Toujours est-il que si les enquêtes établissent les responsabilités et que des coupables se retrouvent au sein de l’armée, il n’est pas exclu de voir des sanctions tombée. Récemment, certains militaires qui se sont rendu coupables de la mort de deux femmes ont été mis aux arrêts et une procédure est engagée à leur endroit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *