Un proche de Kamto donne une belle leçon aux militants du MRC qui passent leur temps à détruire Samuel Eto’o

Armand Noutack II n’est plus à présenter. Proche de Maurce Kamto, il est également un fervent soutien de Samuel Eto’o qu’il défend. Sauf que au sein de sa formation politique, son soutien à Samuel Eto’o, par ailleurs proche de Paul Biya, n’est pas bien perçu. Mais il tente de se justifier.

À ceux qui ont tout délaissé pour se concentrer uniquement sur Eto’o à travers calomnies, invectives , haine gratuite avec le renfort d’un activiste « detourneur » de l’argent du bus, (un activiste qui est couvert et défendu avec acharnement par certains militants, je me demande bien pourquoi) ,

Je voudrais leur rappeler que nos Amis Politiques sont toujours en prison , que le président Biya est toujours à Etoudi,..que le code électoral n’est pas toujours réformé , que la crise anglophone continue …

Que Samuel Eto’o n’est en rien responsable de la situation du pays, que Eto’o ne gère aucune parcelle du pouvoir issu des élections de 2018 ,

Dites-moi très honnêtement, Eto’o gère quoi dans ce pays ? Quel ministère ? Pour une petite association vous mettez toute la République en transe ?

Et pour la présidentielle de 2018 , en tant que citoyen libre , Eto’o a fait son choix , comme chacun d’entre nous d’ailleurs.

Mes chers Amis Politiques, on peut être en désaccord sur un sujet aujourd’hui et être d’accord demain,

Parmi nos rangs , il y a des anciens responsables ou militants du rdpc qui ont travaillé pour l’enracinement profond du système actuel à travers motions et marches de soutien, promotions, postes ( et que cela ne fait pas d’eux des mauvais militants de l’opposition) ,

L’activiste vous a obligé à réduire tous les problèmes du pays à one all sport, un dossier sur lequel il s’est lourdement fourvoyé.

On n’empêche personne de critiquer Eto’o, mais lorsque ça vire à L’ACHARNEMENT, acceptez qu’en face la riposte soit proportionnelle. On ne peut pas laisser un activiste qui n’a pas assez de couilles POUR PRENDRE LA CARTE D’UN PARTI nous détourner de l’essentiel, alors même qu’il est incapable de nous dire où il a mis l’argent du bus .

SOYONS LE CHANGEMENT QUE NOUS VOULONS,

DÉTRUISONS LES BARRIÈRES,

LES CAMEROUNAIS DOIVENT SE PARLER ET ILS SE PARLERONT,

AN II digne fils des ancêtres Bamougoum

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *