Succession : Franck Biya choisi, l’avenir de Ferdinand Ngoh Ngoh en grand danger

Depuis quelques jours, les dernières informations courantes semblent plébisciter Emmanuel Franck Biya comme digne successeur de son père à la tête du pays, même si jusqu’ici la rumeur la plus plausible est celle d’une entrée dans le gouvernement.

Parlant du remaniement ministériel, longtemps rester dans le flou, l’on semble être arrivé au bout de l’attente concernant cet exercice qui est annoncé depuis un long moment. Aux dernières nouvelles, le Chef de l’État a bouclé le tour de la question et devrait conserver ses alliances.

En effet, selon le journal ‘La Météo’ de la semaine dernière, une rumeur, tout aussi persistante, annonce l’arrivée aux affaires du fils aîné du président de la République, Emmanuel Franck Biya, que quelques-uns voient occupant une place charnière au sein du cabinet civil un bruissement qui reste plausible.

Si le fils Emmanuel Franck Biya semble être celui désigné devant conduire le pays au départ de son père Paul Biya, il est très difficile d’entrevoir l’avenir du Secrétaire Général de la Présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, celui que l’opinion soupçonne d’avoir les pleins pouvoirs à Etoudi.

De ce que savons venant du journal la météo, le Secrétaire générale de la présidence de la République ne sera pas viré comme certains sites et plateformes sociales populaires l’ont annoncé ces derniers mois.

« Ce que les indiscrétions soulignent néanmoins, c’est que le locataire d’Etoudi a reçu, de son secrétaire général, la mouture commandée d’un éventuel gouvernement sur laquelle Ferdinand Ngoh Ngoh a travaillé pendant près d’un mois… toute chose qui ne garantit rien quant au maintien de l’intéressé lui-même au poste, bien que notre source, sans aller plus loin, souligne que Ferdinand Ngoh Ngoh restera aux affaires, et toujours comme ministre d’État », écrit le journal La Météo.

D’ailleurs, les nombreuses instructions du président de la République, répercutées par le secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh ont fait croire à certains analystes de la vie politique camerounaise que le premier ministre aurait perdu ses pouvoirs dans le gouvernement. Paul Biya qui sait bien créer la rivalité entre ses proches collaborateurs, vient d’honorer Dion Ngute, en lui confiant la mission de le représenter personnellement lors de la cérémonie de décoration Emmanuel De Tailly, ex DG Groupe SABC.

Une liste ayant fuité en début de semaine le place au relations extérieures et à la diaspora, le wait and see s’impose.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.