Revirement(CAN 2021) : le portier comorien Ahamada enfin déclaré négatif au Covid-19

• 5 joueurs comoriens sont déclarés positifs au Covid-19

• Les Comores luttent pour obtenir des dérogations

• Le portier Yacine Bourhane enfin déclaré négatif au Covid

infoscameroon vous le rapportait. 15 membres de la délégation comorienne ont été testés positifs au Covid-19 à quelques heures du match Comores-Cameroun comptant pour les 8ème de finale de la Coupe d’Afrique des Nations. Les résultats de cette analyse privait les comoriens de leurs gardiens de but. Contre toute attente, la rédaction de CamerounWeb apprend ce jour que le portier Ali Ahamada et le milieu défensif Yacine Bourhane sont testés négatifs au Covid après les nouveaux prélèvements effectués dans la matinée.

Selon le journal l’Equipe, le gardien de but pourra donc disputer le match contre le Cameroun. « Lors des tests Covid effectués ce lundi matin, Ali Ahamada a été testé négatif. Il devrait pouvoir jouer contre le Cameroun à Yaoundé en huitièmes de finale de la CAN (20 heures, à suivre en direct commenté) s’il passe avec succès les examens complémentaires (échographie…) », précise le journal.

La rédaction de CamerounWeb apprend également que les tractations sont en cours afin d’obtenir des dérogations pour certains joueurs déclarés positifs au Covid-19. La Confédération africaine de football ne semble pas favorable à cette option selon nos sources.

« Pour le coup, ça n’a rien à voir avec le Cameroun, mais c’est le corps médical de la CAF qui a envoyé ce mail hier aux 16 équipes pour rappeler ces cinq jours de confinement. Les Comores essayent d’obtenir cette dérogation pour avoir un gardien, mais sans succès pour le moment.. », précise le journaliste Romain Molina.

Odeur de fraudes

Les avocats de l’association Rija qui ont saisi le 23 janvier la CAF ne se sont pas contentés de demander un report de la rencontre Comores-Cameroun. Ils ont également souhaité une contre-expertise des tests Covid réalisés sur la délégation comorienne. « Bien vouloir reporter à cinq jours le match des quarts de finale opposant les Comores au Cameroun », lit-on dans la lettre.

Cette requête vient confirmer les doutes émis plus tôt par certaines équipes sur la fiabilité des tests réalisés sur les équipes adversaires du Cameroun durant la compétition.

« C’est un scandale ! On ne peut pas apprendre à 24h du match que quatre de nos joueurs cadres sont testés positifs » , s’était insurgé Bertrand Traoré. « C’est très difficile de préparer un match comme ça, on ne comprend pas trop et nous n’avons pas la sensation que le protocole a été respecté », avait rajouté un cadre de la délégation burkinabè.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.