Qatar 2022 : Voici comment Aliou Cissé met Samuel Eto’o et Song dans un situation délicate

Battu (2-0) par le Pays-Bas, le Sénégal a remonté la pente en s’offrant le pays organisateur le Qatar (3-1). Cette belle performance du Sénégal lui donne encore une chance de décrocher un billet pour le second tour de la Coupe du Monde Qatar 2022. Aliou Cissé a redonné de l’espoir au Sénégal champion d’Afrique qui a encore toutes ses chances pour briller durant la compétition. La situation du Sénégal est comparable à celle du Cameroun. Tout comme les Lions de la Teranga, la première sortie des Lions Indomptables du Cameroun n’a pas été concluante. Les poulains de sélectionneur national Song se sont inclinés (0-1) face à la Suisse délivrée en seconde partie de la rencontre par le buteur d’origine camerounaise Breel Embolo.

Au Cameroun, les supporteurs attendent que Samuel Eto’o et Rigobert Song fassent comme Aliou Cissé en obtenant leurs trois premiers points de la compétition face à la Serbie lundi. En cas de victoire, le Cameroun pourrait espérer poursuivre la compétition. En cas de défaite, les Lions plieront bagage et oublieront définitivement leur rêve de remporter la Coupe du monde.

Eto’o sur le terrain

L’enjeu étant de taille, les voix s’élèvent pour réclamer le retour en sélection du président de la Fédération camerounaise de football, Samuel Eto’o. Agé de 41 ans, l’ancien capitaine des Lions Indomptables du Cameroun pourrait-il à nouveau chausser ses crampons ? Tel est le souhait de l’homme politique et universitaire Vincent Sosthène Fouda. Dans une publication sur les réseaux sociaux, il demande au président de la Fecafoot d’écourter sa retraite.

« Le moment est venu de sortir ETO’O de la retraite », a-t-il déclaré. Samuel Eto’o s’est déjà entrainé à plusieurs reprises avec les Lions Indomptables mais l’idée de le revoir sur la pelouse pour défendre les couleurs du Cameroun face à la Serbie passe mal au sein de l’opinion publique nationale.

Pour certains internautes, faire jouer Samuel Eto’o serait un aveu d’échec des dirigeants du football camerounais qui n’ont pas su préparer la relève. « On comprend pourquoi ils sont contents que le vieux ne se reposent pas. Incapables de former la relève. Vraiment honteux. Le Sénégal avait les Cissé, les Diouf, les Fadiga aujourd’hui ils ont les Mane et autres…. », commente un internaute.
Ce ne serait pas la première fois que Samuel Eto’o jouerait sous double casquette. Après le départ de l’entraineur Yusuf Simsek, le club Antalyaspor pour lequel jouait Samuel Eto’o avait solliciter celui-ci pour le poste d’entraineur, le temps de trouver son remplaçant. Lors de la 15e journée du championnat de Turquie de cette année, Samuel Eto’o a mené son équipe à la victoire en tant que joeur et coach (3-2).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *