Moi je ne pouvais pas l’admettre.., quand Eto’o remettait M’boma à sa place voici pourquoi

 -Moi je ne pouvais pas l’admettre.., quand Eto’o remettait M’boma à sa place – Cameroun –

Meilleur buteur de l’histoire du Cameroun avec 56 réalisations, Samuel Eto’o s’est toujours imposé sur le terrain avec les Lions Indomptables.

Mais aussi en dehors puisqu’il n’a jamais eu sa langue dans sa poche comme ce fut le cas par exemple en 2006 où il a manqué de respect à Patrick M’boma et d’autres coéquipiers lors d’une expédition de la sélection.

C’est Patrick M’boma lui-même qui a fait ce récit dans le documentaire consacré à la carrière de Samuel Eto’o sur Canal+.

L’actuel consultant de la chaîne cryptée a révélé avoir eu un malentendu avec son petit frère Eto’o lors d’un voyage en 2006 au Rwanda en plein vol alors qu’il accompagnait l’équipe en tant qu’ancien Lion Indomptable puisqu’il ne jouait plus en sélection.

“En 2006, nous allons au Rwanda. Bien entendu j’avais déjà arrêté ma carrière mais j’accompagnais l’équipe. A l’aéroport, nous sommes tous en classe eco. Samuel Eto’o s’est levé et est parti payer son propre billet en classe business. C’était bizarre et les aînés n’ont pas apprécié.

C’était comme s’il écrasait ses coéquipiers avec son argent. Je reproche ce caractère à Samuel Eto’o”, raconte M’boma qui n’a pas apprécié le geste de Samuel Eto’o.

Dans le documentaire, Samuel Eto’o qui a fait ses débuts en sélection à l’âge de 15 ans  (le 9 mars 1997) a expliqué pourquoi il a posé un tel acte devant son aîné et ses autres coéquipiers : “C’était inconcevable de voir que le Président de la Fédération voyageait en classe affaire et nous joueurs qui allons mouiller le maillot allions voyager en classe eco.

Vous n’allez jamais voir ça chez Joan Laporta du Barca par exemple. En Érythrée, on nous avait mis dans un hôtel piteux où les ras sortent et circulent dans les chambres. Nous étions obligés de dormir à la réception.

Les anciens de la sélection n’ont pas réagi. Personne n’a parlé mais moi je ne pouvais pas l’admettre”, a répondu Eto’o.

Comme quoi, le quadruple ballon d’or africain est allergique à l’injustice.

Et ce n’est pas Pep Guardiola qui dira le contraire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.