Douala : Voici comment le nouveau monument de Mbappe Leppe a disparu

• Le monument a été inauguré mercredi


• Samuel Eto’o était présent à la cérémonie

• Le monument a été vandalisé

C’est une nouvelle qui ne parait plutôt pas étrange aux yeux des internautes. La statue en hommage au meilleur footballeur de l’histoire du pays, inauguré il y a moins de 3 jours à Douala, a mystérieusement disparu.

C’est seulement ce mercredi 12 janvier 2022 que la cérémonie de dévoilement du monument « Maréchal » Mbappé Leppé a eu lieu à Douala en présence des autorités de la ville et de certaines légendes du football telles que Roger Milla et Samuel Eto’o.

Offerte par le maire de la ville de Douala, cette statue représentait le grand parcours de l’illustre porte-flambeau camerounais dans les années d’antan. Le monument du maréchal Mbappe aurait été victime de vandalisme. Les informations révèlent que ce n’est même pas la première fois que ce monument est vandalisé.

Né en 1936, fils de la communauté Sawa situé sur la côte littorale du Cameroun, il fait pratiquement toute sa carrière avec son équipe de l’Oryx de Douala dans les années 1950 et 1960, club avec lequel il remporte ses cinq titres de champion du Cameroun. Ce footballeur au charisme incomparable, aux passes millimétrées et aux tirs très puissants, sera le premier à brandir le premier trophée de la plus prestigieuse des compétitions, la première coupe d’Afrique des clubs champions, le 7 février 1965 face au Stade Malien de Salif Keita devant le président Kwamé N’Krumah médusé. La légende raconte que « sa frappe était si puissante qu’il avait tiré une balle de tennis en l’air et elle n’était retombée que quatre jours plus tard. » L’iconne malienne le qualifiera en ces termes: « Je n’avais jamais vu un homme aussi grand par la taille et par le talent, il a une vision très large sur le terrain et il trouve toujours l’endroit où il doit placer son ballon. Mbappé Leppé est un footballeur hors norme doté d’une frappe de balle phénoménale. » Un parcours singulier qui force l’admiration.

Pour ce qui est de sa carrière internationale, celui que beaucoup ont cru qu’il était le grand père de Kylian Mbappé a été le précurseur des plus grands footballeurs qu’a connu le football camerounais car c’est lui qui a commencé à tracer le sillon du prestige du football au Cameroun d’où son surnom de « Maréchal » (plus haut grade de l’armée), au regard de son immense talent. Malgré tout, ce footballeur légendaire n’a pas connu une retraite assez éclatante; celui-ci s’attache à l’alcool ce qui le rend apathique et déprimé. Cet état de fait va conduire certains promoteurs véreux à organiser un jubilé bien minable en son honneur, en 1981. Quatre ans plus tard, il décède un soir de Noël 1985 à Douala dans l’indifférence. Il reste tout de même un modèle auquel pourraient s’identifier beaucoup de jeunes camerounais pour réussir. ( AROL KETCH )

Sacre

Vainqueur de la Coupe des tropiques en 1964 à Yaoundé.
Vainqueur de la Coupe d’Afrique des clubs champions en 1965 (Oryx Douala)
Champion du Cameroun en 1961, 1963, 1964, 1965 et 1967 (Oryx Douala)
Vainqueur de la Coupe du Cameroun en 1963, 1968 et 1970 (Oryx Douala)
Finaliste de la Coupe du Cameroun en 1969 (Oryx Douala).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *