à la uneInternationalSanté

Des chercheurs ne jurent que par ce fruit pour prévenir le diabète et l’hypertension



Une récente étude, réalisée par l’Université Laval et l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF) au Québec, révèle qu’un fruit pourrait aider à réduire le risque de certaines maladies chroniques comme le diabète. Par ailleurs, il aurait également des effets positifs sur certaines maladies cardiovasculaires tels que l’hypertension artérielle ou les AVC.

Des millions de personnes concernés en France

En France, le diabète et l’hypertension sont des affections très fréquentes. 1 adulte sur 3 serait hypertendu et 1 sur 20 serait diabétique. Des millions de personnes sont concernées et il existe des solutions pour éviter ces maladies. Faire du sport, avoir une bonne alimentation ou encore gérer son stress, s’avère efficace.

Le régime méditerranéen est le plus conseillé pour une alimentation saine et protectrice. Il est riche en fruits, en légumes, en bonnes graisses et en légumineuses. En parallèle, l’activité sportive régulière permet de vous libérer du stress et est associée à une réduction du risque de maladies cardiovasculaires. L’activité physique, peu importe le degré d’intensité, est bénéfique pour votre santé et fortement recommandée. Il faut l’adapter à ses besoins et ses envies, pour que celle-ci puisse être avantageuse dans votre quotidien.

Enfin, le stress peut avoir des effets néfastes pour votre santé, sur le long terme. Il existe des solutions pour réussir à mieux le gérer : techniques de respiration, ou encore de la méditation.

La cranberry, protectrice du diabète et de l’hypertension ?

La cranberry est un petit fruit rouge, souvent associée à de nombreux bienfaits. Nous y retrouvons notamment un effet protecteur contre les cystites. De plus, elle permettrait de réduire le risque de gingivites, de caries ou encore de parodonties. Enfin, la cranberry est également souvent associée à un effet protecteur contre les ulcères de l’estomac.

Désormais, la nouvelle étude canadienne démontre que ce petit fruit serait associé à une réduction du risque de diabète ou de maladies cardiovasculaires telles que l‘hypertension artérielle ou les AVC.

Les scientifiques québécois expliquent que la richesse en fibres et polyphénols, permettrait des effets dès 4 jours de cure. Ils recommandent de consommer environ 60 g par jour.



Source link

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
YouTube
Pinterest
LinkedIn
Share
WhatsApp