à la uneCameroun

Corridor Yaoundé-Enugu : la première section de la route Babadjou-Bamenda achevée à 92%


Les travaux de réhabilitation de la section Babadjou-Matazem de la route Babadjou-Bamenda ont atteint un taux d’exécution de 92% d’après le ministère des Travaux publics (Mintp). Cette portion de 17 km affiche des progrès significatifs, avec la pose déjà réalisée du béton bitumineux sur 14 km.

Ce projet majeur englobe près de 52 km de routes répartis en quatre lots distincts. Le lot 2 couvre 18 km entre Matazem et Welcome to Bamenda, le lot 3 s’étend de Bamenda up à Hill station bypass (environ 5 km), tandis que le dernier lot implique la réalisation de la traversée urbaine de Bamenda, couvrant près de 12 km. Les travaux des sections 2 et 3 sont également en cours, avec des études techniques en vue de la réhabilitation de la traversée urbaine en cours de réalisation.

Initié en 2017, le chantier de la première section a rencontré divers obstacles, notamment liés à la situation sociopolitique tendue dans la région du Nord-Ouest, causant des interruptions dues à des dommages matériels et humains pour l’entreprise française Sogea-Satom, initialement chargée de ce tronçon. Face à ces difficultés, la filiale du groupe Vinci s’est retirée du projet.

Depuis janvier 2022, la société camerounaise Buns a repris les travaux, bénéficiant d’un accord avec le ministère de la Défense (Mindef) pour sécuriser le chantier. La livraison était initialement prévue pour le 6 septembre 2023. Buns s’est également vu confier le lot 2, tandis que le lot 3 a été attribué à une autre entreprise camerounaise, Bofas.

Les échéances de livraison pour ces lots sont respectivement fixées aux 18 janvier 2024 et 17 octobre 2023. Cependant, lors de la dernière visite du ministre Emmanuel Nganou Djoumessi en début juillet 2023, le Mintp a signalé des risques de retard pour l’ensemble des travaux, suggérant une possible prorogation des délais.

Ce projet, soutenu par la Banque mondiale à travers le Projet de développement du secteur du Transport (PDST), vise à réhabiliter la route nationale n° 6, en particulier la section Babadjou-Bamenda reliant les régions de l’Ouest et du Nord-Ouest. Outre la réduction des accidents, cette reconstruction devrait diminuer les coûts de transport et les temps de transit sur le corridor reliant Yaoundé, capitale du Cameroun, à la frontière est du Nigeria.





Source link

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
YouTube
Pinterest
LinkedIn
Share
WhatsApp