CAN 2021 : voici le plan béton du Cameroun pour barrer la route à la Covid-19

• Il y a une bulle autour de l’équipe

• Le sélectionneur a donné des détails en conférence de presse

• Les joueurs respectent les consignes

C’est quand même extraordinaire. Alors que pratiquement toutes les équipes sont touchées par la Covid-19, le Cameroun fait l’exception. Aucun joueur n’est plus positif à la Covid, ceci, grâce à un dispositif mis en place par le staff technique, et respecté par les joueurs.

Le sélectionneur des Lions Indomptables Toni Conceiçao s’est livré sur la question en conférence de presse ce mercredi à la veille de la rencontre face à l’Ethiopie.

« Par chance, nous n’avons eu aucun cas, le sélectionneur des Lions Indomptables,. On a mis l’équipe dans une sorte d’espace clos. Les joueurs n’ont pas accès à leurs familles et à leurs proches. C’est difficile mais on fait cet effort tous ensemble. », s’est félicité Toni Conceiçao.

Selon les informations fournies, il en ressort qu’une bulle sanitaire a été mis en place. « Il règne une ambiance festive depuis le début de la CAN, le peuple camerounais vit avec beaucoup de chaleur sa compétition. Mais nous sommes une équipe qui travaille, avec un objectif, et nous devons le faire de façon intelligente. La pandémie fait des ravages, le virus est très contagieux. Nous avons dû créer une bulle pour nous concentrer, et je sais combien c’est difficile. On aurait aimé laisser les joueurs deux ou trois jours avec leurs familles et leurs amis mais ce n’est malheureusement pas raisonnable. Les joueurs l’ont bien compris et font le sacrifice », poursuit Toni Conceiçao
Les joueurs sont assez réceptifs aux exigences imposées. « Ils peuvent parler avec leur famille à distance, ce sont des êtres humains, mais ils comprennent aussi que les circonstances imposent des sacrifices. », renchérit le sélectionneur.

« On vit dans un environnement dont on respecte les règles. Je gère la pression en gardant mes yeux, mon cœur et ma tête sur le foot, pas sur ce qui est autour. Tous mes coéquipiers sont, je crois, dans ce cas », conclut Samuel Gouet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *