Billy Akélé regrette son soutien au RDPC: ‘je n’ai même pas où dormir, je risque de me suicider’

• Billy Akélé ère dans les rues à Yaoundé

• Sans maison et sans sans argent, il se dit abandonné

• Il déballe tout sur la situation de précarité dans laquelle il se trouve actuellement

Dans une vidéo abondamment partagée sur les réseaux sociaux, l’un des plus grands activistes soutiens du régime RDPC se dit abandonné par les gens pour qui il a tout abandonné en France pour rentrer au Cameroun, pour dit-il « se mettre au service de son pays ».

L’homme qui avait promis tuer le président du MRC est aux bords du gouffre. Dans une vidéo qu’il a posté sur les réseaux sociaux, Billy Akélé dit qu’il ère dans les rues depuis plusieurs mois et peine à se nourrir, à nourrir ses enfants.

L’homme se dit abandonné, alors qu’il a tout risqué pour soutenir le régime.

En réalité, les problèmes de Billy Akele ont commencé aux lendemains agités de la période post-électorale de 2018. En effet le jeune Billy Akele s’est révélé dans une actualité particulièrement chaude lors d’un déplacement du chef de l’Etat camerounais Paul Biya à Lyon en France. Pourchassé par la BAS partout où il allait, Paul Biya a vu s’aligner derrière lui, plusieurs Camerounais de la diaspora, parmi lesquels Billy Akele. Ce dernier avait alors asséné une violente gifle à l’un des membres de la B.A.S en faction devant l’hôtel qui abritait le Président de la République. Cette gifle avait aussitôt été qualifiée par les supporteurs du régime de « Gifle patriotique »

Ses démêlés avec la justice française

Depuis que Billy Akele a infligé cette gifle, il a connu des difficulté en France. Plusieurs sources affirment qu’il avait eu des démêlés avec la justice. Il était devenu l’homme à abattre pour avoir osé défendre la première institution camerounaise. Des plaintes ont été déposées dans toutes les préfectures de France, il est régulièrement menacé de mort… A cause de ce geste…

De retour au Cameroun il y a quelques mois, l’activiste camerounais pro Biya s’est rendu au domicile du président du MRC Maurice Kamto le lundi 12 juillet 2021 avec une arme à feu menaçant de lui ôter la vie.

« Ils étaient une quinzaine environ répartis dans 4 ou 5 petites voitures. Ils sont partis en disant qu’ils reviennent », avait rapporté une source à la rédaction de CamerounWeb.

Dans certaines vidéos faites par Billy Akele, il accuse Maurice Kamto d’être derrière les éléments de la BAS qui ont décidé de perturber le séjour de Paul Biya à Genève en Suisse. Il a ainsi décidé en retour de faire perdre le sommeil au patron du MRC. Mr Akele a préalablement tourné et diffusé une vidéo dans laquelle, à visage découvert il menace d’assassiner le président du MRC Maurice Kamto avec son arme à feu. Passant de la parole à l’acte, il s’est rendu devant la résidence de Maurice Kamto au quartier Santa Barbara à Yaoundé avec une arme à feu accompagné de 5 véhicules.

« Il y profère des menaces de mort », nous avait confié une source sur les lieux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *