๐˜ฟ๐™€ ๐˜พ๐™Š๐™ˆ๐™ˆ๐™€๐™๐˜พ๐˜ผ๐™‰๐™๐™€ ๐˜ผ ๐™‚๐™€๐™๐˜ผ๐™‰๐™๐™€ ๐˜ฟ๐™€ ๐™‹๐™‡๐™๐™Ž๐™„๐™€๐™๐™๐™Ž ๐™€๐™‰๐™๐™๐™€๐™‹๐™๐™„๐™Ž๐™€๐™Ž VOICI LA VIE DE Franรงoise PUENE

Franรงoise PUENE est une camerounaise entrepreneure, femme politique qui a vu le jour dans la rรฉgion de la partie Ouest du pays, plus exactement ร  Bafang chef lieu deux dรฉpartement du HAUT-NKAM et est issue dโ€™une dโ€™une famille polygame. Son pรจre eรปt deux femmes et Franรงoise grandit dans une famille de 15 enfants. Son pรจre, catรฉchiste, conducteur ร  la mairie et enfin propriรฉtaire de bar, les fait grandir dans la ville de Bafang. Sa mรจre vient de Fondjomekwet. Enfant, elle sโ€™occupe du panier de lโ€™รฉglise de lโ€™รฉcole tous les matins oรน elle se rend dรจs 6 h. Les soirรฉes, son pรจre rassemble sa famille pour le tolly tolly, de longues sรฉances de narration des รฉpopรฉes de la tradition. Elle obtient son CEPE ร  la mission catholique de Banka dans les annรฉes 1980. Elle rejoint ensuite sa grand-mรจre ร  Fondjomekwet, va au CES ร  Bandja et se retrouve mariรฉe ร  lโ€™รขge de 15 ans. Elle sera รฉpouse du chef Banka โ€“ une chefferie Bamilรฉkรฉ du Haut-Nkam โ€“ pendant cinq ans. Elle quittera la chefferie Banka โ€“ rรฉpudiรฉe pour insoumission โ€“ avec deux enfants. Elle exerce ensuite comme infirmiรจre ร  lโ€™hรดpital Ad Lucem de Banka.
โ›”CARRIรˆRE :
Hรดpital Ad Lucem de Bafang, oรน Franรงoise Puรฉnรฉ a travaillรฉ comme infirmiรจre.
Infirmiรจre et commerรงante. Infirmiรจre, Franรงoise Puรฉnรฉ a obtenu le concours des infirmiรจres brevetรฉes de Bafoussam en 1986.. Elle est par la suite recrutรฉe ร  lโ€™hรดpital Ad Lucem de Banka.
Travaillant ร  mi-temps ร  lโ€™hรดpital, elle accepte quโ€™une amie lui laisse des vรชtements quโ€™elle a achetรฉs ร  Cotonou. Franรงoise reste vendre ces รฉtoffes ร  son rรฉseau de relations sur place. Elle fait le commerce en vendant des beignets et haricots et finalement va ร  Cotonou pour acheter les vรชtements quโ€™elle revend ร  Lagos, Limbรฉ et au Cameroun. Elle quitte finalement Bafang et ouvre le plus grand bar de Bafoussam. Elle sโ€™installe par la suite ร  Yaoundรฉ pour participer aux marchรฉs publics. Elle est incarcรฉrรฉe[pourquoi ?] et reste 13 mois ร  la prison centrale de Douala[5], expรฉrience qui la pousse ร  crรฉer une association dโ€™aide aux dรฉtenus.
Hรดteliรจre et entrepreneure du bรขtiment
De Bayam-sellam, elle devient gรฉrante de plusieurs entreprises, dont lโ€™hรดtel Franco en fait partir.
๐Ÿ’  ALLURE:
Grande de taille, fine et cheveux coupรฉs courts, elle a un style vestimentaire โ€“ souvent veste sombre, chemise et cravate โ€“ qui la fait remarquer et lui vaut le surnom de Mamy Nyanga (ยซ dame coquette ยป). Elle utilise surtout sa notoriรฉtรฉ pour MOTIVER et COACHER de jeunes entrepreneures au Cameroun et en Afrique.
ใ€ฝ๏ธ POLITIQUE :
Elle affirme son soutien au prรฉsident de la Rรฉpublique du Cameroun dans le cadre du mouvement des ยซ biyayistes ยป, dont elle est la prรฉsidente nationale. Elle est membre du RDPC, comme feu ยซย Franรงoise Foningย ยป quโ€™elle considรจre comme un mentor.
โ˜‘๏ธ VIE PRIVร‰E :
Franรงoise Puรฉnรฉ est la compagne, sans รชtre mariรฉe, du professeur et ancien ministre Augustin Kontchou Kouomegni. Elle est mรจre de deux enfants issus de son ancien mariage ร  la chefferie Banka. Elle emploie รฉgalement beaucoup de jeunes et demeure un vรฉritable modรจle, actrice du travail et du dynamisme, Franรงoise est une dame de fer qui nโ€™a certainement pas dit son dernier mot.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiรฉe. Les champs obligatoires sont indiquรฉs avec *